LFF2 HISTOIRE DES FORMES ET DES DISCOURS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LFF2 HISTOIRE DES FORMES ET DES DISCOURS

Message par 0laf le Mer 30 Sep - 14:40

LITTERATURE FRANCAISE ET FRANCOPHONE


Histoire des formes et des discours




Qu’est ce que la littérature francophone ?

Une littérature issue de l’Histoire ?
Une littérature issue du réel ?
=> L’écrivain et sa langue face à la réalité

Toute littérature est liée à un problème de langue par l’utilisation artistique qui en est faite. Dans la littérature francophone, ce problème est d’autant plus important car l’auteur fait le choix d’écrire en français, qu’elle soit ou pas sa langue maternelle, parmi d’autre langues.
La langue est un concept à trois niveaux selon Roland Barthes : chaque écrivant a à sa disposition sa langue maternelle, chacun la pratique à sa manière (le style) et l’écrivant, par l’écriture, s’engage dans ce qu’il a à dire par le style mais également un choix de personnalité.
L’écrivain joue sur ces trois tableaux. De quelle manière ce rapport de l’écrivain à la langue a-t-il évolué et représente de plus en plus ses choix ? En quoi la littérature francophone est-elle un phare dans ce domaine ? En effet, on y observe une prise de position de l’écrivain par rapport à sa langue.
Hampatê Bâ utilise une langue parfaite, académicienne, même dans un discours qui tient d’une réalité très africaine. La langue ici est choisie pour sa virtuosité, sa souplesse et ses nuances (notamment par la syntaxe). A l’inverse, Kourouna à l’inverse utilise des ivoirismes et investit sentimentalement le discours, il fracture la langue pour l’enrichir. L’engagement est autre.

0laf

Messages : 2
Date d'inscription : 30/09/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum